mardi 5 janvier 2010

SHARD (1985)



Shard, duo dark new-wave Bruxellois (Pierre L.: voix, guitares et samples et Xavier M.(dit "à lunettes"): boite à rythme tr707, machines, voix additionnelles) a sorti cette k7 demo vers 1985. Le projet consistait en des virées nocturnes vers un petit studio à Rhodes (st G.) où, sur un 4 pistes à bande 1/2 pouce ils ont pondus quelques morceaux avec les machines disponibles. Le début semblait prometteur, les morceaux originaux, les voix convaincantes et le son consistant. Néanmoins X. (qui avouons-le était à l'époque un punkoïde spécimen d'allumé rare) a quitté le pays pour une durée si indéterminée que Shard a été enterré. Pour ne ressortir ... qu'aujourd'hui, je crains, dans ce cadre.
"Your Side"


Aujourd'hui où une saveur vintage à laquelle on était moins enclin de goûter consciemment à l'époque fera écho. S'ils avaient tendance à se décrire dans la mouvance "Front242", ça m'a aussi toujours évoqué le Jah Wobble d'avec "the Invaders of the Heart" et des productions de Colin Newman.

Je me souviens anecdotiquement parlant, que Shard, le groupe, ses membres avaient à l'époque trouvés comme job: "cobayes médicamenteux", ce qui les amenait à un état d'incertitude permanent (cher au philosophe) quant à leur "état".



Comme le dit la piste en lecture: La qualité de ces mp3s est plutôt médiocre, merdique (ça se dit non? "des mp3s merdiques"), bien que de "plutôt bonne" qualité (VBR192-320). Ce n'est pas le travail d'ingénierie sonore analogique et le mastering de Shard qui est en cause, c'est fort dû au fait que cette K7 a énormément tourné, transbahutée, bringuebalée, cuite et gelée, etc. en 25 ans (On ne prévoyait pas une durée de vie aussi longue pour les k7 dans les 80s, pour nous non plus d'ailleurs).
Comme filtrer numériquement ce souffle rend les aigus insupportables, j'ai laissé tel-quel en mettant "quand-même" (eh oui) le dolby B (sinon c'était la tempête).

Si je trouve une meilleure solution, je réuploaderai.
http://www.4shared.com/file/FZnDHtr0/SHARD_k7__1985_.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire